What’s in my bag?

DSC03536Le sac d’une fille, c’est un petit monde à lui tout seul. On y retrouve un nécessaire de survis en cas de rendez-vous inattendus, d’urgences capillaires ou cosmétiques, de fringales, de grand froid ou de petits bobos. Découvrir ce que contient le sac d’une femme, c’est un peu entrer dans son intériorité, dévoiler ce qu’elle est…

Ces derniers temps, beaucoup de blogueuses se sont amusées à présenter le contenu de leur sac, sans chichi et sans tabou. Je me suis prise au jeu pour Style & Benefits en photographiant les indispensables qui m’accompagnent partout. 

Montre-moi ce qu’il y a dans ton sac, je te dirai qui tu es (de gauche à droite):

  • Une pochette Gap rose fluo en cuir contenant mes indispensables beautés (détails plus bas!).
  • Un tube de Dexeryl, une crème ultra-nourrissante qui répare tout, même les cheveux!
  • Une boite en plastique transparent Muji contenant quelques stylos, fluos, crayons,…
  • Mon portefeuille Kesslord (détails plus bas!).
  • Un paquet de mouchoir (méga indispensable pour une fille enrhumée en permanence comme moi).
  • Mon Blackberry.
  • Un baume à lèvres C.O. Biglaw.
  • Mon Ipod (pour se motiver le matin très tôt).
  • Mon agenda Mark’s ( dont la couverture se devise en pochettes plastifiées, très pratique!).
  • Une paire de gants (indispensable en hiver et surtout en vélo!).
  • Ma paire de lunettes Giorgio Armani (en écaille dans les tons violets, on ne les voit presque pas sur la photo…).
  • Un paquet de chewing-gums.

bd84fce3-8dde-4e25-8621-401e4a526484wallpaperIl fallait que je vous montre en détail ce portefeuille Kesslord, qui en plus d’être très joli avec son cuir lamé marron glacé est très pratique! Chaque face contient des portes cartes et un compartiment à pièce mais aussi un porte-stylo et un porte-chéquier, utile quand on a une double vie ;)

DSC03545Ma pochette Gap est elle aussi bien fournie! On y trouve un petit miroir pour les retouches en cours de journée, un poudre compact Bourjois, un rouge à lèvre nude L’Oréal, quelques médicaments d’urgence et un rouge à lèvre Barry M hybride et de couleur verte (oui oui!) qui rehausse la couleur des lèvres selon chaque carnation.

DSC03546Gros plan sur mon nouveau coup de coeur beauté: un baume à la rose de chez C.O. Bigelow. Il répare aussi bien les lèvres, que les zones sèches ou les cuticules. Appliqué après un rouge à lèvre, il permet de garder les lèvres hydratées sans pour autant faire filer la couleur.

Finalement, vu comme ça, mon sac ne parait pas si désordonné. Et pourtant, j’ai toujours l’impression de ne pas m’y retrouver et de farfouiller dans une multitude de bidules et de trucs… l’éternel problème féminin !

Rendez-vous dès les premiers beaux jours pour un nouveau « What’s in my bag » spécial ménage de printemps! Et oui, changement de saison = changement de contenu de sac… pas simple d’être une fille!

Publicités

Mon premier article pour Rue89 Strasbourg.

Il y a du changement dans l’air en ce mois de rentrée: je commence un nouveau cursus, déménage dans une autre ville et… reprend le blog tendance de Rue89 Strasbourg tenu jusqu’alors par Sarah! Orienté sur des sujets touchants la mode à Strasbourg, il me permettra de traiter des thèmes un peu plus « locaux ». Certains articles seront ainsi publiés parallèlement sur Aparté Mode puis ici, sur Style & Benefits. Ne vous inquiétez pas, il n’y aura pas d’oublié dans l’histoire, je continuerai à poster ici comme toujours :)

Voici mon tout premier poste publié début août, enjoy!

__________________

Les Galeries Lafayette profitent de la torpeur de l’été pour se refaire une beauté, étage après étage. Premier résultat : l’espace maroquinerie, qui a été inauguré il y a quelque semaines, révélant un véritable paradis du « it-bag ». A terme, les travaux devraient permettre d’importer à Strasbourg le concept parisien du luxe dans le luxe, qui fait le succès de la maison mère du boulevard Hausmann.

Les Galeries Lafayette fait partie de ces magasins où tout le monde est entré au moins une fois, que ce soit traîné par sa femme/mère/soeur ou attiré par la frénésie des fameux 3J. La décoration caractéristique blanc et rouge est un repère pour à peu près tout le monde. Mais ces derniers mois, même l’accro au shopping la plus avertie pouvait être perdue dans ces lieux familiers. Etage condamné, rayon déplacé, bruit de perceuse : les Galeries se sont transformées en chantier afin d’offrir un regain de modernité et toujours plus de luxe à sa fidèle clientèle.

800 millions d’euros en 5 ans

Strasbourg n’est pas la seule succursale concernée : la chaîne de grands magasins a décidé cette année d’investir 800 millions d’euros pour rénover ses 58 enseignes en cinq ans. L’idée ? Implanter en province le principe du « shop in shop » qui fait le succès du magasin du boulevard Haussmann à Paris. Les plus grandes marques comme Chanel, Louis Vuitton ou encore Yves Saint-Laurent y ouvrent de véritables petites boutiques à l’intérieur même des Galeries Lafayette. Du luxe dans du luxe, en somme.

Après plusieurs mois d’agitation, le nouveau visage de ce temple de la mode strasbourgeois est révélé (bien qu’une grande partie du magasin soit encore en travaux). La maroquinerie, les chaussures, les montres et la joaillerie sont les grands gagnants de ce remaniement, avec plus de visibilité et de diversité.

Marbre et lumières tamisées

Attention, choc brutal à prévoir lors de la première entrée dans ces « nouvelles » Galeries Lafayette ! Le design a été entièrement repensé de façon à mettre en valeur au maximum les sacs, véritables stars du rez-de-chaussée . Les néons blancs laissent place à une lumière tamisée, le parquet est remplacé par du marbre aux motifs géométriques et les murs arborent des teintes sombres. Chaque corner est disposé autours d’une rosace centrale imprimée sur le plafond, emblème des Galeries Lafayette, qui n’est pas sans rappeler la célèbre verrière boulevard Haussmann.

Moi qui poussais en toute insouciance il y a quelques temps la porte du magasin, j’ai tout d’abord été un peu perdue face à ce décor imposant puis curieuse de découvrir la multitude de sacs disposés sur les étagères. Sur le banc des nouveaux élèves on trouve Yves Saint Laurent, Céline, Balenciaga mais aussi Prada et Gucci.

Malgré un budget étudiant serré, je suis sensible aux belles choses et peut passer des heures à discuter avec mes amies des sacs et chaussures que je m’offrirai… un jour. Voici une petite sélection des modèles que j’ai pu admirer si souvent sur internet et qui sont maintenant présents à Strasbourg.

Galeries Lafayette sac 1

1. Yves Saint Laurent 2. Balenciaga 3. Céline 4. Prada

Non je n’ai pas ajouté de zéro: la plupart des sacs présents dépassent pour la plupart la barre des 1000€. La crise n’atteint pas le luxe ! Un choix frustrant ou invitant à la rêverie, chacun choisira son camp… Il reste cependant un espace « bon marché » où on retrouve les habitués du magasin comme Longchamp, Lancaster ou encore Lafayette Collection. Je vous ai concocté une autre sélection plus accessible, c’est bientôt la rentrée non?

Galeries Lafayette sac 2

1. Lafayette Collection 2. Mac Douglas 3. Lafayette Collection 4. Michael Kors

Avec encore plusieurs espaces à dévoiler, les Galeries Lafayette n’ont pas fini de nous étonner. A quoi ressemblera le nouveau rayon bagagerie? Que retrouvera-t-on au premier étage entre les maillots de bain et les chaussettes? Réponse très bientôt, avec toujours plus de luxe, d’excès et de cartes bancaires à dégainer.

L’épopée du sac.

Il y a un peu plus d’un mois, je vous faisais part de mon dilemme face à deux sacs Zara. J’ai finalement fait mon choix (merci pour vos avis!) et, après une petite surchauffe de ma carte bleue, le sac de mes rêves est enfin en ma possession. Cependant, j’ai dû me battre comme une fashion victim enragée pour l’obtenir! Pourquoi? Récit de l’achat d’un sac Zara..

Mardi 13 mars, 23h26 : je me décide à passer à l’action et dégaine mes coordonnées bancaires. Mais sur zara.com, plus une seule trace du sac tant désiré! J’oscille entre le suicide à coup de macbook ou un attentat au siège d’Inditex.

Mercredi 14 mars, 9h00 : Je reprend mes esprits et décide de me rendre à l’ouverture des magasins dans l’espoir d’y trouver mon sac (et oui, je le voulais vraiment!). Les Halles? Rien. L’Aubette? Non. Rive Etoile? Nada. Je sors dépitée, mais que vois-je dans la vitrine, posé innocemment sur l’épaule d’un mannequin? Le sac! Je rentre pour demander s’il est possible de l’acheter, on m’explique que non, que le sac sera remis en vente dès le changement de vitrine, personne ne sait quand.

Vendredi 16 mars, 22h18 : Depuis que mon sac est porté disparu, j’aire dans les limbes de zara.com en espérant le voir réapparaître. Et c’est le cas!!! Je l’achète de suite. Explosion de joie.

Mercredi 21 mars, 17h46 : Je l’attend avec impatience. Je m’imagine avec à la fac, en ville, dans l’herbe, sur la plage. Mon portable vibre, c’est un mail de Zara:  » Chère Claire, nous sommes désolés de vous informer que votre commande a été annulée en raison d’une rupture de stock ». Moi, c’est une rupture d’anévrisme que j’ai cru avoir.

Jeudi 22 mars, 10h30 : Je me rend avec une amie dans la boutique dont la vitrine détenait le sac avec un dernier espoir, sans vraiment y croire. J’arrive, le sac n’est pas en vitrine (mon coeur bat un peu plus fort). Je rentre, il est posé au milieu d’une pile de jeans (mon coeur bat très très fort).

Enfin, après une lutte acharnée au bout de laquelle j’ai presque laissé la santé et la tête, j’ai mon sac d’amour :D